Logo TMV

Toute l'actualité de la ville de Tours à la sauce TMV

Journal d’une jeune végétarienne #2

Le 29/11/2011 à 12h00

Quel est le comble pour une fille d’éleveur? Arrêter de manger de la viande bien sûr. C’est pourtant l’expérience que j’ai voulu tenter et que je me propose de vous raconter au fil des jours, ici même. Etape 2 : les courses.

Quel est le comble pour une fille d’éleveur? Arrêter de manger de la viande bien sûr! C’est pourtant l’expérience que j’ai voulu tenter et que je me propose de vous raconter au fil des jours, ici même. Pendant un mois, découvrez donc le parcours initiatique d’un passage au régime végétarien. Etape 2 : les courses.

(Photo dr)

Mes réserves de nourriture s’épuisant, je n’ai eu d’autre choix que d’aller faire mes courses. Dans un magasin bio, sur les conseils d’Anne Brunner, bloggeuse bio et végétarienne tourangelle. Après avoir feuilleté le guide gratuit, 171 adresses pour manger bio et local en Touraine, édité début juillet par l’association ATABLE ( l’Association tourangelle pour une alimentation biologique locale équitable) et disponible au téléchargement sur le site de l’association, je repère la Coop Nature la plus proche de mon domicile.

Ma liste de courses en poche, mon sac cabat sous le bras : que les courses commencent! Premier article à trouver : le chocolat à pâtisser. Après une recherche vaine de 10 min (j’exagère peut-être un peu), je décide de prendre des tablettes de chocolat normal jusqu’à ce que mes yeux tombent sur les fameuses tablettes de chocolat à pâtisser. Changement d’articles. Impossible de trouver la farine dans ce rayon. J’abandonne et je me dirige vers les produits frais. Sans aucune difficulté, je trouve le beurre et les oeufs. Et mes yeux, se posent sur le tofu. Sur toute une rangée de tofu, en fait. Du tofu à l’ail et aux fines herbes, du tofu au fromage… Je ne peux résister et me décide pour le tofu à l’ail et aux fines herbes. Une expérience végétarienne sans tofu ne serait pas une vraie expérience végétarienne. Les saucisses au soja ce sera pour la prochaine fois.

Direction le rayon légumes. Là, je dois y trouver tous les ingrédients d’une recette que je veux essayer. Il est écrit dans Le guide du végétarien débutant qu’il faut essayer à peu près trois recettes faciles. Alors je m’exécute. Ce sera donc une cocotte de légumes racines braisés façon gremolata, d’Anne Brunner (heureusement qu’elle est là). Il me faut donc un rutabaga, un navet, du persil et de l’ail. Le reste des ingrédients attendant déjà sagement dans mon frigo. Tous les produits prennent place dans mon panier, excepté le persil. Il suffisait que je demande au vendeur pour qu’il aille m’en chercher.

Reste à trouver la farine et le sucre pour mon brownie aux noix (les fruits et graines oléagineuses telles que les noix sont source de protéines, selon la fiche Conseils pour une alimentation végétarienne bénéfique de l’Association Végétarienne de France). Ma recherche de sucre se termine par l’achat d’un paquet de sucre de canne roux. A moins qu’au rayon légumes, je ne découvre par le biais de deux autres clientes que la farine et le sucre peuvent être achetés en vrac. Bingo! Moi qui utilise très peu de sucre et de farine, c’est idéal. Dernière vérification de ma liste de courses : le compte y est. Après tout de même une heure dans le magasin pour une quinzaine d’articles… À la caisse, je craque pour une petite tablette de chocolat aux éclats d’amandes. Le chocolat j’y ai droit alors j’en profite (avec modération bien sûr)! Résultat des courses : 33 €. Aïe, heureusement que je n’ai pas acheté de viande… Prochaine étape : le restaurant.

Journal d’une jeune végétarienne #3

Tags : , ,

Laisser un commentaire

CINÉMA

Horaire CineLes horaires des films en salle

AGENDA LOISIRS

Agenda LoisirsToute la culture à Tours